Projet

Morland Mixité Capitale : vers la réouverture sur la ville de l’ancienne préfecture de Paris

Lauréat du premier appel à projet Réinventer Paris, le projet Morland Mixité Capitale est actuellement en phase chantier, pour une livraison courant 2021. Ce projet de grande envergure prévoit la restructuration des 40 000m² de l’ancienne cité administrative, Préfecture de la Seine, ainsi que la création de nouveaux bâtiments.

Le complexe existant comprend une tour de 16 étages bordée de deux ailes de 9 étages et a été réalisé vers 1960 par l’architecte Albert Laprade.  L’équipe David Chipperfield Architects Berlin pour les extensions, associée à l’agence locale BRS, l’agence CALQ pour la rénovation et le promoteur immobilier français Emerige ont remporté l’appel à projet de l’ensemble sur le Boulevard Morland.

L’ambition d’une réouverture du site sur la ville a conduit au développement d’une programmation mixte réunissant dans un même lieu logements, bureaux, hôtel, commerces, crèche, fitness, auberge de jeunesse, marché alimentaire et production agricole en toiture.

Ce projet fait l’objet d’une démarche environnementale globale et transversale sur l’ensemble du site et de ses programmes. ETAMINE est responsable du suivi du protocole d’innovation mis en œuvre, et a conduit les études et évaluations requises dans le cadre du respect des engagements environnementaux pris en phase candidature.

Morland
Perspective de l’opération. Crédit : David Chipperfield Architects

Des innovations suivies sur le long therme, une ambition issue de l'appel à projet

Définir un protocole d’engagement et d’évaluation des innovations proposées courant sur 10 ans après la livraison faisait partie des attentes de l’appel à projet. L’objectif est d’avancer sur les conditions de durabilité effective et de reproductibilité de ces innovations. Sur Morland Mixité Capitale, les sujets entrants dans le cadre de ce protocole sont notamment :

Agriculture urbaine et économie circulaire

Les toitures du projet accueillent une ferme urbaine, mise au point en collaboration avec les équipes de Sous les Fraises. L’installation agricole mobilise un système de culture verticale et des procédés de culture biologique, et prévoit l’installation de plus de 150 variétés végétales. Ceci favorise la biodiversité et permet d’initier un cercle vertueux au sein du projet, puisque les biodéchets et les eaux grises produites par les bâtiments sont valorisées sur la ferme, tandis que la production alimentaire sera destinée aux circuits courts.

Ainsi, les eaux grises issues de l’auberge de jeunesse seront récupérées et filtrées, puis phyto-épurées pour être réutilisées dans la ferme. L’installation de phytoépuration occupe 300 m² de la toiture de l’auberge, et prévoit l’épuration d’environ 9 m3 d’eau grise par jour, soit 3 285 m3 par an.

L’économie circulaire s’applique également aux matériaux de construction, avec notamment la réalisation de la maison du projet avec des matériaux extraits du bâtiment existant, maîtrise d’œuvre assurée par Encore Heureux.

Programme Morland
Programme de l’opération. Crédit : David Chipperfield Architects. Le volet tertiaire du projet a été acheté par NUVEEN, les logements sociaux par I3F et les logements intermédiaires par PERL.
Phytoépuration
Principe de phytoépuration des eaux grises. Crédit : Sous les Fraises.
Morland
Vue de la maison du projet. Crédit : Encore Heureux.
Allocation intelligente des ressources énergétiques

Le projet intègre, par ailleurs, une solution de pilotage optimisé des ressources énergétiques développée par Ubiant. Il s’agit d’équilibrer en temps réel confort des utilisateurs et consommations énergétiques. Le logiciel HEMIS permet ainsi aux habitants, s’ils le souhaitent, de s’impliquer dans la performance énergétique du bâtiment sans nécessité d’en intégrer les fondements techniques, en faisant appel à la philosophie « Nudge ».

Une démarche environnementale globale

En parallèle de ces innovations, le projet a fait l’objet d’une approche environnementale globale, valorisée par les certifications NF Habitat HQE Rénovation et NF HQE Bâtiments Tertiaires Rénovation associées au label BBC Effinergie Rénovation, ainsi que BREEAM Bespoke International 2015 pour les bureaux. ETAMINE a piloté ces démarches de certification, et étudié finement les questions posées par cet ambitieux projet de réhabilitation, avec notamment :

Labels
Logos des certifications et labels visés sur l’opération.
Validation de l’équilibre entre confort thermique et fonctionnement d’émetteurs basse température

Une simulation thermique dynamique a été menée sur les bureaux afin de vérifier que le confort thermique, selon les critères BREEAM, pouvait être atteint. En effet, les émetteurs dans les bureaux sont des panneaux rayonnants, une solution d’émission bien perçue par le corps humain. Cette solution vertueuse, surtout mise en œuvre dans des projets neufs, est ici également prévue sur les espaces rénovés. Elle présente en effet un risque de condensation, en cas d’humidité forte dans les locaux. Nous avons donc modélisé l’hygrométrie prévisionnelle effective, afin de vérifier l’absence de risque de condensation. L’étude a été menée avec un fichier météo classique et un fichier météo prenant en compte le changement climatique (scénario A1B- 2040).

ETAMINE a établi une charte de chantier à faibles nuisances imposant des objectifs ambitieux à l’entreprise Bouygues Construction sur la gestion de chantier. Un  objectif de 85% de déchets revalorisés est visé, associé à un suivi de l’impact carbone des flux de matières entrantes et sortantes du chantier. Par ailleurs, un système de surveillance Automatique Acoustique et Vibratoire est mis en place pour vérifier les niveaux d’émergence du chantier.

Conduite de chantier exemplaire