Two Lyon, Dominique Perrault Architecture : une nouvelle tour de 170 mètres en projet à Lyon Part-DieuPublié le 20/09/2016

Two Lyon, Dominique Perrault Architecture : une nouvelle tour de 170 mètres en projet à Lyon Part-Dieu

Dans l’image qu’en ont la plupart des gens, les tours sont chères, inconfortables, synonymes de gabegie énergétique… et n’ont comme seul objectif que celui de flatter l’ego surdimensionné de ceux qui les construisent et de ceux qui les occupent. Pourtant, des projets d’IGH se développent à Paris et aussi maintenant à Marseille et à Lyon… car ils ont des atouts et ETAMINE les optimise !

Une aide à l'établissement d'un contrat de performance énergétiquePublié le 20/09/2016

Une aide à l'établissement d'un contrat de performance énergétique

ETAMINE a mis à profit son expérience acquise sur différents projets publics en CPE et CREM pour aider la société de service HELEXIA à optimiser son offre. HELEXIA propose à ses clients, qu'ils soient exploitants ou propriétaires de grands bâtiments, des solutions clés en main d’efficacité énergétique et de production locale d’énergie.

Le commissionnement : vers un guide pratique pour les acteurs du bâtimentPublié le 20/09/2016

Le commissionnement : vers un guide pratique pour les acteurs du bâtiment

Alors que la garantie des performances environnementales de leurs projets est de plus en plus exigée par les Maîtres d’Ouvrage, ETAMINE participe à l’établissement d’un guide des pratiques du commissionnement rédigé collectivement par l’ICEB (Institut pour la Conception Ecoresponsable du Bâti) dans l’objectif de cadrer cette nouvelle pratique.

Instrumentation post-restructuration de la piscine de la Kibitzenau à Strasbourg (67) : objectifs atteints !Publié le 28/06/2016

Instrumentation post-restructuration de la piscine de la Kibitzenau à Strasbourg (67) : objectifs atteints !

Les piscines représentent les équipements publics les plus consommateurs du parc immobilier d’une ville. La piscine de la Kibitzenau a été l’occasion pour Etamine de combiner ses compétences en bâtiments durables et performants, sa maîtrise du calcul des consommations énergétiques et son savoir-faire en optimisation énergétique en exploitation pour parvenir aux objectifs de performance après rénovation souhaités par le maître d’ouvrage.

Une tour maraichère écologique et innovante à Romainville (93)Publié le 28/06/2016

Une tour maraichère écologique et innovante à Romainville (93)

EETAMINE est fière de participer à la conception de ce projet unique en Europe, aux côtés des agences d’architecture Illimelgo et Secousses, du paysagiste Land’Act, du BE TCE Scoping, et de l’agronome Terr’eau ciel.

Architecture contemporaine en terre crue : vers la redécouverte d'un matériau de construction historique ?Publié le 28/06/2016

Architecture contemporaine en terre crue : vers la redécouverte d'un matériau de construction historique ?

A l’heure où Lyon, Capitale 2016 de la Terre, s’apprête à accueillir le 12e Congrès Mondial sur les architectures de Terre, ETAMINE vous propose un point sur les possibilités de mise en œuvre de ce matériau à une échelle supra-domestique, à travers le projet de l’îlot B2, sur la ZAC Lyon Confluence 2.

Confort Passif à l'Aube du Bepos - Le rafraîchissement passif se fait jourPublié le 26/05/2016

Confort Passif à l'Aube du Bepos - Le rafraîchissement  passif se fait jour

Article de Eric Leysens, Rédacteur en Chef, paru dans la revue Génie Climatique de Mai 2016

LIRE L'ARTICLE

Bibliothèque nationale de France : modélisation énergétique d'un vitrage électrochrome (Sageglass® de Saint-Gobain)Publié le 17/05/2016

Bibliothèque nationale de France : modélisation énergétique d'un vitrage électrochrome (Sageglass® de Saint-Gobain)

À la demande de la Bibliothèque Nationale de France, et dans le cadre de la COP21, l’agence Dominique Perrault Architecture a mené une étude prospective qui analyse 20 ans après sa livraison les performances thermiques du bâtiment – le socle et l’enveloppe des quatre tours – et propose des pistes d’optimisation.
Parmi celles-ci, le remplacement des vitrages existants par une solution vitrée intégrant une gestion dynamique de la protection solaire, s’appuie sur une étude menée par Etamine pour le groupe Saint-Gobain.

+ D'INFOS

Une micro-cogénération gaz pour l'Ehpad à énergie positive d'Ormesson-sur-Marne (94)Publié le 18/04/2016

Une micro-cogénération gaz pour l'Ehpad à énergie positive d'Ormesson-sur-Marne (94)

Etamine a participé au projet de l’EHPAD d’Ormesson conçu par Jeger & Merle Architectes, Scoping en ingénierie TCE et réalisé par DUMEZ. Ce bâtiment de 84 chambres et 6 900 m², livré en avril 2015, a visé un bilan d’énergie positive sur les usages RT. Pour atteindre ce résultat, l’installation photovoltaïque de 310 m² en toiture a été complétée par une micro-cogénération de 33 kWélec de marque CogenGreen fonctionnant au gaz naturel. Le point sur l’intérêt de cet équipement.

+ D'INFOS

Performances environnementales et énergétiques réelles : l'importance du retour d'expériencePublié le 29/03/2016

Performances environnementales et énergétiques réelles : l'importance du retour d'expérience

« Ville et Aménagement Durable », centre d’échanges et de ressources pour la construction et l’aménagement durables en Rhône-Alpes, publie en février 2016 le guide « Performances réelles des bâtiments : retours d’expériences ». Etamine a contribué activement à la rédaction de cet ouvrage, qui présente les enseignements des campagnes de suivi et d’évaluation de 14 opérations instrumentées par l’ADEME en Rhône-Alpes. Nous vous proposons ici de revenir sur les principaux enseignements de ce travail collectif ambitieux.

+ D'INFOS

Démarrage des travaux pour le collège et le gymnase de Rumilly (74) : construction passive et matériaux locaux biosourcésPublié le 15/02/2016

Démarrage des travaux pour le collège et le gymnase de Rumilly (74) : construction passive et matériaux locaux biosourcés

Le conseil départemental de la Haute Savoie et la communauté de commune de Rumilly sont les deux maîtres d’ouvrage de l’opération (8 890 m² SHON et 17,1 M€ HT de travaux), conçue par l’agence AER, Etamine assure la maitrise d’œuvre environnementale sur ce projet qui recourt massivement à la construction bois et aux matériaux locaux pour allier excellence énergétique et faible contenu carbone des matériaux… sans sacrifier le confort des futurs occupants !

+ D'INFOS

Production photovoltaïque sur les bâtiments : quel dimensionnement, pour quels projets ?Publié le 18/01/2016

Production photovoltaïque sur les bâtiments : quel dimensionnement, pour quels projets ?

Comment conseiller aujourd’hui un maître d’ouvrage qui souhaite intégrer à son opération une production d’énergie renouvelable sous la forme d’une centrale photovoltaïque ? Comment concilier bilan d’énergie positive et autoconsommation ? L’intérêt de cette opération est en effet corrélé à de nombreux sujets prospectifs, tant techniques que politiques. ETAMINE vous propose quelques clés pour mieux comprendre les enjeux, et faire aujourd’hui des arbitrages adaptés à l’avenir.

+ D'INFOS

WOOPA : immeuble de bureaux à très basse consommation énergétique vérifiée !Publié le 15/12/2015

WOOPA : immeuble de bureaux à très basse consommation énergétique vérifiée !

Woopa est un bâtiment de bureau de 11 000 m² situé à Vaulx-en-Velin (69), qui accueille notamment le siège d’ETAMINE. Le bâtiment a été conçu en visant l’énergie positive tous usages. Livré en 2011 et suivi depuis par ETAMINE, il confirme depuis 4 ans les ambitions initiales des concepteurs d’une très faible consommation énergétique… nettement inférieure aux projets publiés présentant la même ambition !

+ D'INFOS

Impact environnemental des matériaux de construction : l'énergie grise, un indicateur peu adapté, et mal utilisé !Publié le 16/11/2015

Impact environnemental des matériaux de construction : l'énergie grise, un indicateur peu adapté, et mal utilisé !

Evaluer l’impact environnemental des matériaux d’un projet de construction est aujourd’hui un enjeu fort, cet impact pouvant dans certains cas être supérieur à celui de l’ensemble des consommations d’énergie du bâtiment au cours de sa durée de vie. Dans ce contexte, un indicateur d’impact environnemental, l’"énergie grise" est couramment utilisé dans les programmes de construction, sous forme d’un objectif en valeur absolue (moins de 1500 kWh/m²SP par exemple), et avec de nombreux raccourcis. Le point sur cette notion "en vue".

+ D'INFOS

Bâtiments de bureaux neufs non climatisés à Paris : c'est possible et c'est dans l'air !Publié le 15/10/2015

Bâtiments de bureaux neufs non climatisés à Paris : c'est possible et c'est dans l'air !

Au fil de différentes missions récentes, nous avons eu l’occasion de modéliser le confort thermique des occupants dans plusieurs immeubles de bureaux neufs ne prévoyant pas de système de climatisation. Verdict : en région parisienne, le pari est tout à fait tenable, y compris en tenant compte d’épisodes caniculaires. Le point sur les problématiques, les solutions, et les performances obtenues.

+ D'INFOS

Début des travaux pour « YNFLUENCE SQUARE », Zac Lyon Confluence 2 : le point sur la stratégie environnementale développée sur cet Publié le 24/09/2015

Début des travaux pour « YNFLUENCE SQUARE », Zac Lyon Confluence 2 : le point sur la stratégie environnementale développée sur cet

Sur ce projet d’envergure (28 000 m² / 45 M€ travaux), développé par ICADE et conçu par des architectes internationaux (Herzog et De Meuron, Tatiana Bilbao, Christian Kerez) et locaux (l’agence lyonnaise AFAA), ETAMINE pilote les ambitieuses stratégies énergétiques et environnementales. Le projet, pour la réalisation duquel l’entreprise Léon Grosse est pressentie, vise en effet un bilan d’énergie positive tous usages à l’échelle de l’îlot, et comporte plusieurs dispositions innovantes distinguées par le programme EcoCité : système de régulation optimisé et auto-apprenant de l’énergie (concept de microgrid), ventilation des logements régulée sur la qualité effective de l’air intérieur, traitement thermique hybride des bureaux…

+ D'INFOS

Téléchargez ShadeUp !Publié le 11/09/2015

Téléchargez ShadeUp !

Nous vous proposons de découvrir ShadeUp, plugin gratuit pour Sketchup permettant de dessiner rapidement un masque de profil montagneux à partir de données fournies par le logiciel Carnaval développé par Sober Software. Ce plugin permet une intégration aisée de ces données de masques lointains dans le logiciel Trnsys 3D ou autre logiciel de simulation thermique dynamique pouvant s’appuyer sur Sketchup (Design Builder, IES VE …). Ce plugin a été développé par Etamine en collaboration avec Sober Software.

Il est téléchargeable depuis ce lien.

Bonne utilisation !

Dossier « risques climatiques »Publié le 29/06/2015

Dossier « risques climatiques »

Etamine contribue au dossier "risques climatiques" du N°342 de Mai des Cahiers Techniques du Bâtiment !
Consulter l'extrait

Communiqué de presse « Journée TRNSYS France 2015 »Publié le 12/02/2015

Communiqué de presse « Journée TRNSYS France 2015 »

Jeudi 5 février a eu lieu, à Paris, la « journée TRNSYS France 2015 ». Il s’agît d’une rencontre importante pour la communauté française d’utilisateurs du logiciel TRNSYS, un des principaux outils internationaux de simulation énergétique dynamique (SED), créé dans les années 70 par l’Université du Wisconsin (USA) et développé conjointement depuis les années 90 par TESS (Bureau d’études américain en lien avec l’Université du Wisconsin), Transsolar (BET Energie et Environnement basé à Stuttgart, Allemagne) et le CSTB à Sophia Antipolis.

La journée, co-organisée par Amoes, Cofely Axima et Etamine, a vu la participation d’une quarantaine de participants, issus de bureaux d’études, d’entreprises de construction et également du monde universitaire et des industriels. Cette rencontre s’est articulée autour de présentations rapides (20’) très techniques d’une dizaine d’intervenants et de discussions autour de l’utilisation de cet outil par chacun. Les présentations ont notamment porté sur les fonctionnalités qui rendent ce logiciel atypique dans le panorama des logiciels de SED : possibilité d’étudier en détail les systèmes et leur régulation, création de programmes exécutables (TRNSED), modélisation très fine du confort des usagers, ainsi que le développement de nouveaux composants et leur partage.

Cette journée a permis aussi d’échanger sur les différentes pratiques d’utilisation du logiciel et de partager les idées de développement, afin de rendre plus appétible l’utilisation de TRNSYS par les bureaux d’étude et d’effacer l’image de logiciel « universitaire » dont TRNSYS souffre auprès de certains acteurs. Car les avantages de TRNSYS sont nombreux : sa modularité lui permet d’être utilisé aussi bien en phase amont (Esquisse ou APS), qu’au stade EXE ou DOE d’un projet, et de coupler le bâtiment et les systèmes énergétiques avec un niveau de précision adapté à l’avancement du projet et à la question posée. En particulier, TRNSYS n’a pas d’équivalent lorsqu’il s’agit de modéliser un système innovant, à charge toutefois pour l’utilisateur de modéliser le dit-système correctement. Par ailleurs, la précision des calculs permet à un BET d’engager sa responsabilité en connaissance de cause en garantie de performance énergétique.
Cependant, après avoir été un logiciel SED « pionnier » dans les années 80 et 90 dans le domaine de la simulation, TRNSYS a souffert d’un manque de visibilité par rapport à d’autres logiciels ces dernièresannées, due en partie à une réduction considérable des investissements du CSTB dans le développement de TRNSYS.

A cette occasion, le CSTB a présenté une interface d’importation de données IFC qui rendra compatible l’outil avec la maquette numérique (BIM). Ce développement est essentiel pour garder TRNSYS en phase avec les besoins émergents sur le marché français. Disposer de passerelles vers le BIM doit rendre plus facile la saisie des données géométriques d’un bâtiment, encore faut-il que cette procédure s’applique aisément sur des projets encore peu définis en interprétant avec l’intelligence d’un ingénieur-conseil les imprécisions inhérentes au dessin à ce stade. Car les simulations énergétiques dynamiques avec TRNSYS en avant-projet ont en effet été considérées par les participants comme un atout important du logiciel par rapport à ses concurrents.

Les discussions entre les différents participants, les organisateurs et le CSTB ont permis de mieux cibler les développements à effectuer et de mettre en évidence les possibles synergies entre les différents utilisateurs de TRNSYS. La rencontre a aussi permis de confirmer leretour d’intérêt du CSTB et des tous les acteurs du bâtiment pour TRNSYS, en particulier dans le contexte de la garantie de performance énergétique.

Suite à cette journée, il a été convenu de fédérer la communauté française d’utilisateurs TRNSYS sousla forme d’une plateforme collaborative sur le réseau social Construction21, un portail spécialisé à la disposition des professionnels de la construction et de la ville durables. L’objectif de cette communauté, qui prendrale nom de TrnSys France 21, sera d’accélérer le développementdu logiciel, en particulier pour ce qui concerne la saisie des données géomètriques, d’augmenter la visibilité de l’outil auprès des donneurs d’ordre, et de créer d’autres occasions d’échanges entre utilisateurs, ce qui est fondamentalement ce pourquoi TRNSYS a été créé il y a 40 ans et continue à faire son succès aujourd’hui.

Télécharger le communiqué en pdf.

Gare de Lorient : étude du risque de condensation par STD et du confort thermique par CFDPublié le 11/08/2014

Gare de Lorient : étude du risque de condensation par STD et du confort thermique par CFD

Dans le cadre de la construction de la nouvelle gare SNCF de Lorient (Pôle d’Echange Multimodal), au stade APD, Etamine a été sollicité par le bureau d’études AREP pour étudier les risques de condensation des vitrages de la halle de la gare, ainsi que les conditions de confort thermique dans les zones d’attente.

Etude dynamique du risque de condensation

La gare présente une façade rideau au nord entièrement vitrée, prévue initialement en simple vitrage. Les calculs menés par Etamine par simulation thermique dynamique (STD), à l’aide du logiciel TRNSYS, ont montré qu’elle présente un risque de condensation important lié au rayonnement infrarouge de la voute céleste, qui refroidit les surfaces en-dessous de la température de rosée, à l’instar de ce que l’on peut observer sur les pare-brise des voitures stationnées la nuit en extérieur.

Des études paramétriques par STD ont alors permis d’orienter les choix de conception. La mise en place d’une ventilation naturelle importante ou de chauffage à l’intérieur de la halle limite le phénomène de condensation mais n’est pas suffisante. Par contre, mettre en œuvre des doubles vitrages permet de s’affranchir du phénomène de condensation sur la face intérieure des vitrages, et mettre en œuvre des simples (ou doubles) vitrages présentant une couche non émissive côté extérieur permet de traiter la condensation à la fois côté intérieur et côté extérieur.

Etude du confort thermique (vitesse d’air et température ressentie) dans les zones d’attente

Une étude en CFD (computational fluid dynamics), avec le logiciel Fluent, a comparé 3 solutions de traitement thermique des zones d’attente (plancher chauffant, panneaux radiants IRC, rideaux d’air chaud), pour différentes configurations de vent extérieur, en prenant en compte les entrées d’air par les portes d’accès. Seule la solution de panneaux radiants IRC permet d’obtenir un bon confort thermique ; les rideaux d’air chauds et le plancher chauffant ne se sont pas avérés assez efficaces.

ETAMINE à NANTES !Publié le 31/07/2014

ETAMINE à NANTES !

Ouverture d’une antenne Nantaise à partir du mois de Septembre 2014.
N’hésitez pas à contacter Fanny LEGARET pour de futurs projets dans le Nord-Ouest.
Pour tout contact ou renseignement : info@etamine.coop

Obtention d’un titre V « opération » pour le futur siège du Ministère de la Défense à Balard (Paris 15ème)Publié le 04/07/2014

Obtention d’un titre V « opération » pour le futur siège du Ministère de la Défense à Balard (Paris 15ème)

Bouygues Construction réalise en PPP (Partenariat Public Privé) le futur siège du Ministère de La Défense, Boulevard Victor à Paris. Afin de valoriser les systèmes techniques atypiques mis en place sur la parcelle Ouest du projet, et de consolider l’obtention du niveau BBC RT 2005, Bouygues Construction a souhaité soumettre un titre V « opération ». En effet, la réglementation thermique indique : « dans le cas particulier où un produit ou système n’est pas prévu dans la méthode de calcul Th-C-E, la RT2005 offre la possibilité de le prendre en compte sous réserve de justifications ». Etamine, qui réalise par ailleurs les calculs de besoins utiles d’énergie prévisionnels sur le projet, a été missionné par Bouygues Construction pour établir tous les justificatifs techniques nécessaires à l’obtention de ce titre V.

Le Pôle Energie (PEN) du futur ministère de la Défense assure la production de chaud, de froid et d’ECS de la parcelle Ouest. Il est composé principalement :
- de deux thermo-frigo pompes (TFP) sur nappe, qui fonctionnent en priorité, pour produire du chaud et / ou du froid ;
- de chaudières gaz, qui fonctionnent en complément lorsque la puissance des TFP ne suffit pas pour le chauffage ;
- de puits sur nappe, pour rafraichir les locaux via un échange direct avec la nappe (free chilling)
- de groupes à eau glacée avec dry coolers, qui fonctionnent en complément lorsque la puissance des TFP ne suffit pas pour le rafraichissement, au-delà du free chilling ;
- d’une pompe à chaleur (PAC) haute température, utilisée exclusivement pour l’ECS.

Certains locaux, tels que les locaux serveurs du data center, nécessitent d’être rafraichis en continu, et sont hors périmètre de la RT2005 (« froid technique »). Ce froid est produit principalement par les TFP : celles-ci doivent alors fatalement évacuer de la chaleur côté condenseur. Au lieu de renvoyer ces calories dans la nappe et donc de les perdre, le principe consiste à récupérer ce « chaud gratuit » pour participer à la production d’eau chaude sanitaire et au chauffage des locaux.

Par ailleurs, il est prévu qu’en période d’inoccupation et donc de réduit de température, le chaud gratuit disponible soit injecté dans les locaux même si la température de consigne réduite est atteinte. Cela permet de conserver une température dans les locaux plus haute et donc de limiter les phases de relance en début d’occupation et, in fine, de limiter les consommations globales de chauffage.

Le titre V opération a donc consisté à valoriser les points suivants :
- l’utilisation combinée TFP/PAC pour le préchauffage de l’ECS, en valorisant la récupération de chaleur gratuite sur les TFP ;
- l’utilisation combinée TFP/chaudières gaz pour le chauffage des bâtiments, en valorisant la récupération de chaleur gratuite sur les TFP ;
- le rafraichissement direct sur la nappe phréatique complété par l’utilisation des TFP ou de groupes à eau glacée.

Etamine a réalisé des simulations thermiques dynamiques sous TRNSYS pour déterminer les besoins de chaud et de froid des locaux de la parcelle Ouest, sur la base d’hypothèses conventionnelles RT2005.

Par ailleurs, à l’aide des caractéristiques détaillées de chacun des systèmes techniques, Etamine a également modélisé le fonctionnement de l’ensemble du PEN sous TRNSYS pour calculer les consommations finales.

Ces simulations ont permis de calculer des COP et EER équivalents, représentant l’ensemble du fonctionnement du Pôle Energie (prenant en compte le « chaud gratuit », le rafraichissement direct sur nappe, …) :
- COP équivalent pour le chauffage : 11.5 (au lieu d’un COP de 2.4 sans ces valorisations)
- COP équivalent pour l’ECS : 6.0 (au lieu d’un COP de 2.9 sans ces valorisations)
- EER équivalent pour le refroidissement : 4.3 (au lieu d’un EER de 2.8 sans ces valorisations)

Le principe du titre V tel qu’il a été proposé est de définir dans le calcul RT2005 du projet une PAC ECS unique affectée du COP ECS équivalent, une PAC chauffage unique affectée du COP chauffage équivalent, et un groupe froid unique affecté de l’EER équivalent.

La prise en compte de ces valorisations a permis de passer, sur le bâtiment principal, d’un gain sur le Cep réf RT2005 de 31% à un gain de 52% !

Après de nombreux aller-retour avec la commission en charge de la validation des titres V pendant plus d’un an, le dossier monté par le groupement Dalkia, Egis, Bouygues Bâtiment IDF, appuyé par ETAMINE pour les justifications techniques, a finalement été validé par la commission de juin 2014.

Photo © Arte Factory / ANMA

Une piscine exemplaire à Kibitzenau !Publié le 26/05/2014

Une piscine exemplaire à Kibitzenau !

Le 12 juillet 2014, la piscine de la Kibitzenau rouvrira ses portes pour accueillir le public dans près de 1 300 m² de bassin sportif, ludique et pataugeoire.
Auprès de la Communauté Urbaine de Strasbourg, Etamine travaille sur cette rénovation depuis les premières esquisses pour garantir avant tout la sobriété énergétique. Equipements sociaux et éducatifs, les piscines sont en effet classiquement très énergivores par rapport à la moyenne du patrimoine public.

A ce titre, la piscine de la Kibitzenau rénovée vise l'exemplarité énergétique : enveloppe très bien isolée, avec un isolant en verre cellulaire Foamglas pour assurer la durabilité de l'enveloppe au contact de parois humides. En chantier, une attention toute particulière a été apportée à l'étanchéité à l'air avec l’aide de la société Alsatech : un test ultrasons a été réalisé sur tous les châssis vitrés pour garantir leur pose étanche. Un test d’étanchéité à l’air sur l'enveloppe totale du bâtiment a été réalisée par Alsatech. Le résultat est un coefficient Q4 de 1.56 m3/h/m² pour un objectif moyen de 2.4, soit un gain de 34% !
Les systèmes techniques ont également été choisis à l'aide d'un arbitrage en coût global, prenant en compte non seulement l'investissement dans les systèmes mais également les coûts de maintenance et le coût du combustible. Le traitement thermique par une pompe à chaleur sur nappe, garantissant une énergie extrêmement efficace : 1 kWh électrique consommé pour 5.5 kWh thermiques produits, a été finalement choisi par rapport aux autres solutions (bois, gaz condensation). L'Eau Chaude Sanitaire pour les douches et une partie des bassins sera également préchauffée à l'aide des capteurs solaires en toiture.

Tous ces choix ont pu être modélisés et quantifiés précisément à l'aide d'une simulation thermique dynamique, mise à jour tout au long de la conception. La piscine va bientôt entrer en phase d'exploitation : Etamine réalise dans ce cadre une mission de suivi des consommations énergétiques effectives du projet les trois premières années, l'occasion de parachever les réglages et de confronter la théorie des calculs énergétiques et la réalité des factures !

Voir la fiche référence.

Architecte : DFA - Dietmar Feichtinger Architectes

Le Siège mondial de VEOLIA Environnement à Aubervilliers, un bâtiment en avance sur son temps !Publié le 06/04/2014

Le Siège mondial de VEOLIA Environnement à Aubervilliers, un bâtiment en avance sur son temps !

Au terme d’une consultation d’entreprises au stade du DCE, c’est l’entreprise BATEG qui a été retenue début mars 2014 par ICADE Foncière pour construire le futur siège mondial de VEOLIA Environnement à Aubervilliers.
Conçu par Dietmar Feichtinger Architectes, ce bâtiment de 45 000 m² est destiné à accueillir les services centraux de VEOLIA sur les différents métiers de l’entreprise. Il vise une double certification BREEAM « Excellent » et HQE et avec un passeport « Exceptionnel ». La performance thermique réglementaire a été calculée par INGEROP à Cepmax -40%, ce qui permettra au bâtiment de bénéficier du label Effinergie+ sans recours à des installations photovoltaïques. Au-delà de ces affichages flatteurs, le bâtiment bénéficie de nombreuses innovations non prises en compte dans les réglementations et certifications, en particulier l’utilisation de la nappe phréatique en rafraichissement direct et le recours à l’humidification adiabatique de l’air extrait et de l’air neuf pour augmenter l’efficacité frigorifique des réfrigérations actives. Ces modes de rafraichissement doux sont possibles grâce à une émission thermique via des panneaux rayonnants « hybrides » qui font participer la dalle d’étage à l’émission de chaleur et de froid, avec un sous-refroidissement nocturne gratuit possible des locaux pour compenser une puissance limitée en rafraichissement le jour.

Architecte : DFA - Dietmar Feichtinger Architectes

Le Siège de la CAF du Bas-Rhin à StrasbourgPublié le 17/03/2014

Le Siège de la CAF du Bas-Rhin à Strasbourg

Les entreprises consultées répondent fin mars 2014 en lots séparés pour la construction du siège de la CAF du Haut-Rhin à Strasbourg. Ce bâtiment de 10 000 m² conçu par DFA est certifié HQE. Les utilisateurs sont très attentifs au confort et à la consommation d’énergie. Les cibles 4 (Energie) et 8 (Confort thermique) sont TP. Le bâtiment est raccordé en chaud sur un chauffage urbain 100% au bois, et il n’est pas climatisé de façon active, mais simplement rafraichi directement sur la nappe phréatique, avec une émission par panneaux rayonnants « hybrides ». La difficulté en conception a été de garantir le niveau « Performant » de la Cible 9 (Acoustique) avec les panneaux hybrides. Une difficulté supplémentaire a été de rendre compatible le choix d’un sol en parquet bois, privilégié par le Maître d’Ouvrage, avec les exigences acoustiques de la certification ! Défi relevé grâce à un aménagement approprié des espaces de travail !...

Architecte : DFA - Dietmar Feichtinger Architectes

Le Parc des Expositions de StrasbourgPublié le 17/03/2014

Le Parc des Expositions de Strasbourg

Le projet des Parc des Expositions de Strasbourg (110 M€, 30 000m² de surfaces d’exposition) entre aujourd’hui en phase APD. Cette opération, conçue par DFA, s’inscrit dans une démarche environnementale forte et démonstratrice. L’équipement bénéficie tout d’abord d’une écriture architecturale engagée avec la mise en place de sheds, vitrés au nord, sur toute la largeur des halls, permettant de réduire de 75% les consommations d’éclairage artificiel. La production thermique est assurée par une chaufferie bois, construite dans le cadre du projet et qui bénéficiera ensuite à l’ensemble du quartier. En été aucun système thermodynamique n’est nécessaire pour refroidir les halls : des centrales de refroidissement adiabatique indirect, alimentées par de l’eau de pluie récupérée par des cuves (servant aussi à l’arrosage et au lavage des sols) réalisent le rafraîchissement et de la ventilation des surfaces d’exposition. Egalement, la distribution de chauffage est assurée par une dalle active au sol, réversible l’été en échange direct sur la nappe. Nous étudions en coût global les systèmes tout au long de la conception, ce qui permet de dialoguer et d’affiner en continu le projet technique. Enfin, puisqu’un des impacts environnementaux majeurs des parcs d’exposition sont les déchets générés par les moquettes (200 000 m² par an !), pour éviter leur recours systématique par les exposants, un sol qualitatif et durable est proposé permettant également de maximiser l’émission thermique, limiter les impacts sanitaires, l’énergie grise et l’entretien !

Architecte : DFA - Dietmar Feichtinger Architectes

Modélisation du vent dans un centre commercial ouvert à Cagnes-sur-Mer (06)Publié le 04/03/2014

Modélisation du vent dans un centre commercial ouvert à Cagnes-sur-Mer (06)

ETAMINE a enrichi sa palette d’outils avec un logiciel de modélisation du vent en milieu urbain : UrbaWind développé par Meteodyn. Ce logiciel de CFD (Computational Fluid Dynamics) permet une évaluation précise des conditions d’écoulement du vent dans le but d’évaluer le confort climatique des piétons en milieu extérieur, mais également le potentiel de ventilation naturelle des locaux grâce au calcul des coefficients de pression sur les façades.
Dans le cadre du projet Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer, un complexe commercial à ciel ouvert de 94 000 m² SHOB et 45 000 m² GLA conçu par le cabinet L35 et comprenant un cinéma de dix salles, un bowling, un centre de fitness, des locaux professionnels et une centaine de boutiques, le Maître d’Ouvrage SOCRI a souhaité appréhender au mieux l’influence des phénomènes climatiques, et en particulier le vent, sur l’ambiance extérieure du centre commercial et le confort des visiteurs.
Dans le cadre de sa mission de conseil en développement durable, Etamine a développé via UrbaWind une modélisation du projet permettant d’appréhender finement les zones sensibles au vent et de tester l’efficacité des solutions envisagées pour y remédier.
L’étude aéraulique a été menée en 3 étapes :
- dans un premier temps, le site a été entièrement défini dans un modèle 3D intégrant la volumétrie des bâtiments, la topographie du site, l’emplacement de la végétation et ses propriétés poreuses, et enfin la localisation des surfaces d’intérêt de l’étude ;
- ensuite, pour chaque direction du vent significative pour le projet, le logiciel a généré automatiquement le maillage et les conditions aux limites du calcul CFD puis résolu numériquement les équations de la mécanique des fluides afin de converger sur les conditions d’écoulement du vent dans le modèle ;
- enfin, les résultats obtenus pour chaque direction du vent ont été corrélés aux données climatologiques du site afin d’aboutir à une cartographie des conditions climatiques sur le site intégrant la notion de fréquence de dépassement du seuil de 3,6 m/s, introduit par le CSTB, et correspondant à l’apparition des premières sensations d’inconfort (les visages ressentent la sensation du vent, les cheveux sont dérangés).

Les résultats ont permis d’identifier plusieurs zones sensibles ainsi que des recommandations permettant de réduire les risques d’inconfort : en particulier, nous avons proposé de créer une zone arborée dense en limite Nord du site, pour faire écran contre l'entrée des vents de secteur nord impactant sur le confort des passants sur les deux passerelles et l’une des entrées majeures du site. Plusieurs aménagements paysagers ont également été proposés afin de protéger d’autres zones sensibles du site. Ces aménagements à moindres frais contribuent à rendre le site accueillant et agréable.

Un bâtiment universitaire labellisé Minergie à AnnecyPublié le 02/09/2013

Un bâtiment universitaire labellisé Minergie à Annecy

Le bâtiment appelé « Maison de la Mécatronique », construit par le Conseil Général de Haute-Savoie pour l’école d’ingénieur Polytech’ Savoie et pour le Laboratoire d’Annecy de Physique des Particules, a été livré début 2013. Il regroupe, dans un total de près de 3 000 m², environ 1 200 m² de bureaux et 800 m² de laboratoires et salles informatiques de calcul. Conçu par l’agence d’architecture WOLF, avec Quadriplus Groupe et l’assistance d’ETAMINE pour la performance énergétique et environnementale, le bâtiment a validé l’ensemble des exigences du standard suisse Minergie et a donc obtenu le label en mai 2013.
Le label Minergie permet d’assurer une consommation énergétique prévisionnelle inférieure à 40 kWh d’énergie primaire par m², pour les usages de chauffage, eau chaude et ventilation. Il est très présent à travers l’Europe avec plus de 15 000 bâtiments labellisés, et se développe en France avec près de 200 bâtiments ayant reçu le label. Minergie regroupe plusieurs labels allant du niveau Basse Consommation jusqu’à l’énergie positive.
ETAMINE est habilité à accompagner les Maîtres d’Ouvrage et les maîtrises d’œuvre pour l’obtention de tous les niveaux des labels Minergie. Cette assistance va de l’aide à la conception architecturale et technique performante, aux calculs énergétiques nécessaires à la validation des exigences, selon la norme suisse SIA 380, jusqu’aux relations avec l’organisme certificateur Minergie en France.

La conception environnementale d’une passerelle piétonnePublié le 29/05/2013

La conception environnementale d’une passerelle piétonne

ETAMINE a participé à la conception de la passerelle piétonne de Villetaneuse, qui a été doublement récompensée lors de la première cérémonie des A+ Awards à New York le 16 mai 2013, organisée par le site Architizer. Cette passerelle, conçue par l’agence DVVD en 2009 et livrée en 2011, permet de relier le nord et le sud de Villetaneuse par-dessus le pôle d’échange RATP-RER. Elle reçoit à la fois le « Jury Award » d’un jury de 200 personnes, composé d’acteurs importants du monde de l’architecture et du design et le « Popular Choice Award » avec plus de 150 000 votes, dans la catégorie Architecture+Mobility.
Du point de vue environnemental, nous avions comme principal objectif avec le concepteur de limiter l’épuisement des ressources et de réduire l’énergie grise contenue dans les matériaux mis en œuvre. Par rapport aux passerelles traditionnelles, nous avons donc réduit les quantités de béton et de métal mis en œuvre, au profit d’un matériau renouvelable et durable en extérieur : le bois local traité par rétification. Bien que représentant moins 5 % de son volume, l’acier de la structure constitue plus de 75 % du contenu énergétique de la passerelle.
Les autres aspects environnementaux étudiés pour la conception et la construction de cette passerelle sont les consommations énergétiques durant la vie de la passerelle, avec une optimisation des choix et de la gestion de l’éclairage par tubes fluorescents longue durée de vie, et la gestion de la phase de construction, en favorisant une préfabrication maximale, rendue possible par nos choix de structure.

Architecte : DVVD Ingénieurs Architectes Designers
Voir le site officiel de Architizer

Médiathèque de Lons-le-Saunier, de la programmation au suivi d’exploitationPublié le 07/05/2013

Médiathèque de Lons-le-Saunier, de la programmation au suivi d’exploitation

Six années se sont écoulées depuis nos premiers échanges avec la maîtrise d’ouvrage (Communauté de Communes du Bassin de Lons-le-Saunier, Jura) sur les enjeux environnementaux du programme, jusqu’à l’ouverture des portes fin 2012 de la médiathèque de Lons-le-Saunier, un bâtiment à l’architecture très forte réalisé par l’agence d’architecture du Besset-Lyon. De nombreux médias ont déjà relayé cet évènement, jusqu’à la version nord-coréenne du magazine international Space, de laquelle est issue la photo !
Etamine, AMO HQE de l’opération impliqué dès le début de la programmation, est fier d’avoir contribué à la réussite du projet, tout au long de la conception et de la réalisation, en assurant le respect des objectifs environnementaux du maître d’ouvrage, maîtrise de l’énergie et garantie du confort thermique et visuel en tête.

Nous sommes également très heureux de poursuivre notre mission sur les deux premières années de fonctionnement, suivant le cahier des charges de l’Ademe. Ces deux années de suivi seront mises à profit pour d’une part, vérifier que les niveaux de consommations constatés sont proches des estimations faites en phase d’études par Etamine, via la simulation thermique dynamique notamment, et d’autre part, s’assurer que les équipements et les espaces donnent satisfaction à l’ensemble des usagers : public, personnel et gestionnaire.

Cette mission d’évaluation est l’occasion de conforter notre savoir-faire dans ce domaine, les demandes des maîtres d’ouvrage ne cessant de se développer. Un suivi dont la nécessité n’est plus à prouver et qui devient de plus en plus prégnante, à mesure que les exigences de performance et de qualité des bâtiments se renforcent.

Quelques chiffres
8.5 M€HT
3 600 m²
MOA : Communauté de Communes du Bassin de Lons-le-Saunier, Jura, France
Architectes : Agence du Besset-Lyon, Paris

Source image : Space Corée 201302

L’importance de la mise au point terminale des installations à la réceptionPublié le 23/04/2013

L’importance de la mise au point terminale des installations à la réception

Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territorial du Rhône a construit son siège sur la commune de Ste Foy Les Lyon, livré en mai 2010. Il s’agit d’un bâtiment qui visait en conception un niveau THPE 2005 (gain de 20 % par rapport à la réglementation du moment). Suite au constat lors du premier hiver d’une consommation énergétique très supérieure à l’estimation de la phase conception, et d’une sensation d’inconfort pour les utilisateurs, le Centre de Gestion a confié à Etamine une mission de suivi de la performance de l’installation de chauffage et d’optimisation des consommations énergétiques totales.

Dans ce cadre, Etamine a mené une campagne de mesures sur le bâtiment :
- pose d’enregistreurs autonomes de température et humidité intérieure,
- examen de l’enveloppe à la caméra thermographique infrarouge,
- mesure de débits d’air de ventilation et de vitesse d’air intérieur.

Cette campagne a permis de démontrer plusieurs dysfonctionnements sur le bâtiment, notamment :
- un problème d’étanchéité à l’air important au niveau des cadres de menuiseries, avec des pare-closes mal posées,
- des arrêts répétés des centrales de traitement d’air,
- des réglages des installations de ventilation et de chauffage mal réalisés.
Le modèle de Simulation Thermique Dynamique a été mis à jour en intégrant ces dysfonctionnements pour déterminer leurs parts de responsabilité dans les surconsommations. Ces études ont montré qu’un affinage des réglages des systèmes techniques permettrait sans investissement supplémentaire un gain minimum de 15 % sur les consommations de chauffage et qu’un réajustement des pare-closes des menuiseries assureraient un gain de 20 % minimum sur ces mêmes consommations. Etamine a ainsi assisté le CDG au cours de l’année de parfait achèvement pour faire réaliser ces travaux par les entreprises.

Toutes les optimisations qui ont été menées sur le projet au niveau des menuiseries extérieures et des systèmes techniques, sans aucun investissement complémentaire, ont permis de réduire les consommations bien au-delà de ce qui avait été envisagé. Les consommations globales du bâtiment ont été divisées par deux, passant de 246 kWhEP/m² à 119 kWhEP/m² tous usages confondues, et la réduction des besoins de chauffage a finalement été de 75 %.

Cet exemple illustre l’importance de la mise au point terminale des installations pour obtenir effectivement les résultats attendus. ETAMINE a décidé de s’investir fortement auprès de ses clients pour les accompagner dans l’optimisation des performances des bâtiments à la réception des ouvrages et au-delà pendant la période de garantie de parfait achèvement. A noter que l’ADEME peut soutenir ce type de démarche dans le cas de projets exemplaires. Plusieurs opérations sont en cours actuellement, à commencer par le bâtiment WOOPA que nous occupons depuis un an.

Voir la fiche référence.

Lire le témoignage du cdg69.

La conception d’un lycée à Energie Positive en Région Rhône-AlpesPublié le 14/03/2013

La conception d’un lycée à Energie Positive en Région Rhône-Alpes

ETAMINE a été lauréat en juin 2012, avec l’agence d’architecte ARCHE, d’un concours initié par le Conseil Régional Rhône-Alpes pour concevoir et construire le premier lycée à énergie positive de la région, le second site du lycée international de Ferney Voltaire, à Saint Genis Pouilly. Dans sa conception, le lycée sera avant tout un bâtiment passif, avec des besoins de chauffage inférieurs à 15 kWh/m² utile, malgré des hivers rigoureux. Une installation photovoltaïque en toiture de 800 m², soit une puissance crête de 120 kWc, produira annuellement plus d’énergie, en énergie primaire, que la consommation totale du lycée sur ses usages réglementaires.

Pour atteindre cette performance, ETAMINE a travaillé en conception avec l’ensemble de l’équipe de maîtrise d’œuvre, architecte, mais aussi bureaux d’études et paysagiste, afin de concevoir un lycée fonctionnel, répondant aux attentes du programme, mais aussi compact, bien orienté et extrêmement bien isolé. La performance d’enveloppe est principalement assurée par 20 cm de laine minérale extérieure en façade, 24 cm de polyuréthane en toiture, et des menuiseries bois assurant un coefficient Uw de1,4 W/(m².K). Le lycée se déroule le long de la limite du terrain et est organisé autour d’un vaste espace central, formant la cour et un grand espace végétalisé. Cette organisation présente de nombreux avantages, à la fois d’un point de vue énergétique, mais également pour les autres cibles environnementales, notamment la gestion des eaux pluviales.

Actuellement en démarrage de phase Projet, le lycée devrait être livré pour la rentrée 2015, date à partir de laquelle un suivi des performances réelles, une recherche des surconsommations éventuelles et des conseils auprès des utilisateurs seront assurés par ETAMINE dans l’objectif d’atteindre en exploitation les performances visées en conception.

Après deux groupes scolaires à énergie positive à Montpellier, tous deux en cours de chantier, ETAMINE développe son expertise en termes de bâtiment d’enseignement à énergie positive.

Voir la fiche référence

Architecte : Atelier Arche

Le mariage de l’architecture et de la technique : le Siège d’EDF à Reims (51)Publié le 15/02/2013

Le mariage de l’architecture et de la technique : le Siège d’EDF à Reims (51)

Le site EDF de Reims Clairmarais disposera bientôt d’un tout nouveau bâtiment signé par l’agence d’architecture Nicolas Michelin et associés. D’une surface proche de 4000 m², cet ouvrage est conçu pour afficher des performances énergétiques exemplaires, en cohérence avec le statut d’EDF dans le domaine de l’énergie.
Pour cela, la conception a opéré un mariage entre l’architecture, les éléments naturels et la technique : capter le vent pour faire circuler l’air naturellement, maximiser la lumière du jour dans les espaces intérieurs, utiliser la masse du bâtiment pour stocker la chaleur et puiser l’eau souterraine de la nappe pour tempérer l’ambiance. Ce recours à la géothermie, qui produit 5 fois plus de chaleur que d’électricité consommée, est beaucoup plus économe qu’une traditionnelle chaudière gaz, et ne crée aucun désordre sur la nappe phréatique par un pompage limité à 20 m3/h en moyenne. Ce faible débit découle avant tout d’une grande isolation des parois du bâtiment (de 4 à 6,5 m².K/W de résistance) et des menuiseries aluminium parmi les moins déperditives du marché.
Ces principes à la base du projet ne font pas que réduire la facture énergétique, ils contribuent avant tout au confort de l’usager : la température est homogène et douce grâce à l’intégration de tuyaux d’eau chaude ou froide dans le plancher (on parle de « dalle active »), et ajustable par une batterie en façade. L’éclairage s’adapte à la luminosité du local, maintenant toujours le même niveau lumineux, et la ventilation ne crée aucun courant d’air puisqu’elle est naturelle. Un système suspendu ou projeté vient renforcer l’absorption des bruits et assurer une ambiance silencieuse aux agents EDF. Les matériaux sont choisis à faibles émissions de polluants pour une qualité d’air intérieur saine.
Ces utilisateurs, tout comme l’exploitant, sont les garants d’un bon fonctionnement à terme de ce bâtiment novateur. Leur implication est un élément essentiel dans la sobriété énergétique réelle, et c’est pourquoi EDF, au-delà des nombreux compteurs installés pour suivre l’évolution du bâtiment, a missionné Etamine pour l’accompagner dans les premières années d’exploitation.
Gages de qualité et de reconnaissance supplémentaires, le bâtiment a obtenu la certification NF HQE doublée d’un label BBC-Effinergie, grâce à une consommation conventionnelle d’énergie inférieure à 90 kWhep/m²/an, soit 60% de mieux que la RT 2005, et environ 10% au-delà de la récente RT 2012.

Voir la fiche référence.

Architectes : Agence Nicolas Michelin et Associés

Visite du Collège de Saint-Martin-en-HautPublié le 06/01/2012

Visite du Collège de Saint-Martin-en-Haut

L’Hespul fait visiter le Collège de Saint-Martin en Haut et ses logements de fonction à des élus du Rhône. Ce collège a été conçu en 2007 et livré pour la rentrée 2009. Il s’agit du premier collège ayant bénéficié d’une démarche de Qualité Environnementale du département.
La démarche environnementale sur le collège s’est principalement axée sur les aspects énergétiques, avec un niveau THPE atteint, et le choix des matériaux, avec un recours très important au bois de construction locale pour la structure des deux étages d’enseignement.
La performance énergétique a été plus poussée encore sur les deux logements de fonction, avec l’obtention du label Minergie®. Ces logements sont entièrement en structure bois local, avec une isolation de façade par 20 cm de laine minérale entre poteaux bois, et 8 cm de laine de bois côté extérieur. En toiture, l’isolation entre poutres est assurée par 25 cm de ouate de cellulose et un complément de 10 cm de laine minérale côté intérieur vient couper les ponts thermiques. La ventilation est de type double flux, l’eau chaude sanitaire est produite par des panneaux solaires fonctionnant en thermosiphon, avec appoint par la chaudière à granulés de bois, qui assure également la production du chauffage. La consommation prévisionnelle Minergie pour les postes chauffage, ECS et ventilation est inférieure à 42 kWhEP/m².

Voir la fiche référence.

Architecte : Archipente
BET : Quadriplus groupe

Le Grand Hôtel Dieu à Lyon !Publié le 11/08/2011

Le Grand Hôtel Dieu à Lyon !

Au côté de Eiffage Immobilier, Etamine devient acteur de la dimension environnementale de ce grand projet emblématique de restructuration et d’extension.
Le site de l’Hôtel Dieu, inscrit aux Monuments Historiques, date en partie du 16ème siècle et du 19ème siècle.
Les 62 000 m²Shon, dont 12 000 m² de neuf, seront occupés par :
- un hôtel 5 étoiles de 13 000 m² pour 145 chambres, gérées à terme par Intercontinental,
- 12 000 m² de commerces, 3 000 m² de musée, un centre de conventions,
- un ensemble de bureaux rénovés ou neufs.
L’ensemble des bâtiments sera certifié BREEAM et les bâtiments bureaux neufs seront en sus certifiés PEQA.

Voir la fiche référence et le site officiel.

Constructeur : Eiffage Immobilier
Architecte : AIA Architectes
Architecte des Monuments Historiques : Didier Repellin

PPP du nouveau siège du Ministère de la Défense sur le site de BalardPublié le 01/08/2011

PPP du nouveau siège du Ministère de la Défense sur le site de Balard

Etamine accompagne Bouygues Construction sur le grand projet en partenariat public-privé (PPP) du nouveau siège du Ministère de la Défense sur le site de Balard.
Etamine apporte une aide à la conception et s’engage avec Exprimm sur les futures consommations de cet ensemble immobilier. L’estimation prévisionnelle des consommations d’énergie est menée par simulation thermique dynamique qui passe nécessairement par un travail fin sur les hypothèses que nous ne cessons d’affiner afin de pouvoir garantir les résultats des calculs.

Voir la fiche référence.

Constructeur : Bouygues Bâtiment Île-de-France
Architectes : Agence Nicolas Michelin et Associés, Wilmotte et Associés, Ateliers 2/3/4
Exploitation maintenance et entretien : Exprimm (filiale de Bouygues Construction) et Dalkia France

Etamine devient assesseur certifié « BREEAM International »Publié le 18/11/2010

Etamine devient assesseur certifié « BREEAM International »

BREEAM est une méthode d'évaluation de la performance environnementale des bâtiments développée par le BRE (Building Research Establishment), l’équivalent Britannique du CSTB. C’est le référentiel le plus ancien et le plus utilisé à travers le monde.

L’ensemble des exigences du référentiel BREEAM International est décliné en thèmes, puis en sous-thèmes (comme pour le référentiel HQE). Le respect des exigences d’un sous-thème permet d’obtenir des points associés.
On fait ensuite la somme des points de chaque thème, auxquels on applique des coefficients de pondération afin d’obtenir le score final du projet, qui se traduit en niveau « pass », « good », « very good », « excellent », ou « outstanding ». Ceci permet donc d’afficher un réel niveau de performance et de le tirer vers le haut, contrairement à la certification HQE, qui ne propose aucune quantification de la performance (soit certifié, soit non certifié).
Tanguy Mulliez, ingénieur chez Etamine depuis 2009, est désormais agréé assesseur « BREEAM International » et peut à ce titre certifier des opérations de construction ou rénovation, pour des bâtiments de bureaux, de commerce ou d’industrie.

Voir le site officiel.

Réception de l’installation solaire du Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule (06)Publié le 05/11/2009

Réception de l’installation solaire du Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule (06)

L’installation solaire photovoltaïque mise en œuvre en toiture du Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule a été réceptionnée le jeudi 29 octobre 2009. Le champ de capteurs, d’une surface de 550 m² pour une puissance crête 73,88 kWc, est installé en toiture du bâtiment administratif sur une structure métallique au dessus de la dalle terrasse, au niveau de l’acrotère du bâtiment. L’installation bénéficie de la prime d’intégration au bâti, grâce à son rôle architectural de « cinquième façade » en toiture d’un bâtiment bleu et à son rôle de protection de l’étanchéité.


Voir la fiche référence.

Architectes : Sud Architectes

Woopa : un bâtiment tertiaire de 10 500 m²shon à énergie positive, au Carré de Soie à Vaulx-en-VelinPublié le 28/09/2009

Woopa : un bâtiment tertiaire de 10 500 m²shon à énergie positive, au Carré de Soie à Vaulx-en-Velin

Le projet est composé de 10 500 m² de bureaux et de surfaces commerciales ainsi que d'un programme diversifié de 92 logements sociaux, pour un total construit d'environ 20 000 m².
Les futurs occupants de l'immeuble de bureaux sont des entreprises coopératives issues de la finance éthique, du domaine HLM et du secteur de l'ingénierie, accompagnées par des institutions représentatives du monde coopératif.
C'est là qu'ETAMINE et les bureaux d'études lyonnais de Quadriplus Groupe vont regrouper leurs locaux d'ici 2011.
Les deux opérations, tertiaire et logements, sont lauréates du programme PREBAT et bénéficieront ainsi d'un suivi détaillé de leurs performances énergétiques pendant les 2 ans après la réception.

Voir la fiche référence et le site officiel.


Promoteurs : Premier Plan (tertiaire) et Rhône Saône Habitat (logements)
Architectes : Rau et Soho

Le premier bâtiment à énergie positive d’Auvergne sort de terrePublié le 25/09/2009

Le premier bâtiment à énergie positive d’Auvergne sort de terre

Les travaux de la Caisse Régionale 15 du Crédit Agricole sont désormais lancés. Ce bâtiment de 6 100 m² SHON conçu par le cabinet d'architecture AFAA, a été pensé pour minimiser la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, de par sa structure bois, ses 32 cm d’isolant dans les murs, ses triple vitrages ou encore sa serre bioclimatique au sud. L'installation photovoltaïque intégrée en toiture ou sur les stationnements permettra de compenser l'intégralité des consommations du bâtiment. Le tout en un temps record de 14 mois !

Voir la fiche référence.

Architecte : AFAA Architecture

Rentrée à l'Ecole Internationale ITER à ManosquePublié le 23/09/2009

Rentrée à l'Ecole Internationale ITER à Manosque

Michel Vauzelle, Président de la Région PACA, a inauguré le 14 septembre 2009, la première tranche de l’Ecole Internationale de Manosque, comprenant les bâtiments destinés à accueillir l'administration de l'école, la restauration et le primaire. 1000 enfants seront intégrés à terme. Ce chantier de 35 M€HT est réalisé dans un délai très court de 2 ans par l’Entreprise Léon Grosse (livraison finale : septembre 2010).
Bien que le programme date de 2005, on atteint le niveau du label Bâtiment Basse Consommation sans l’appoint du photovoltaïque ni du bonus bois-énergie (EP/EF=0.6). Cette école a de nombreux points forts : l’intégration au paysage (35 cm de terre végétale en toiture), son excellent confort thermique (cours fermées par des galeries ombragées), la sur-isolation et ses façades en ossature bois et enfin ses équipements techniques performants (double flux récupération 80%, plancher chauffant, 1200 m² de photovoltaïque).

Voir la fiche référence.

Architectes : Jean-Michel Battesti et Rudy Ricciotti

Logements Minergie® à Epagny (74) : essais d’étanchéité très concluantsPublié le 19/09/2009

Logements Minergie® à Epagny (74) : essais d’étanchéité très concluants

ALDES a réalisé des tests d’étanchéité des menuiseries extérieures en mai 2009. Les résultats obtenus sont une perméabilité à l’air sous 4 Pa I4=0,25 m3/h/m² et un taux de renouvellement d’air à 50 Pa n50 = 0,50 vol/h. Cette opération est labellisée Minergie et ces excellents résultats sont du niveau Minergie P.
Le succès de cette opération réside dans la conception et dans les efforts réalisés tout au long du chantier afin de corriger les erreurs.

Voir la fiche référence et la présentation au Congrès ADEME juin 2008 à Lyon.

Promoteur : SOGIMM Maurice Monod Constructeur (74)
Architecte : Atelier Galbe